Bluewink.fr » Accueil blog » Les techniques de référencement naturel

Les techniques de référencement naturel

Une fois votre stratégie définie, c’est à dire un ensemble de thèmes et de mots clefs sur lesquels vous souhaitez vous positionner pour atteindre vos visiteurs, vous allez devoir mettre en ligne un site et du contenu optimisé pour les moteurs de recherche.

Prérequis techniques

Avoir un site bien codé, qui respecte si possible les standards du web (W3C) est incontournable. En général, tous les bons CMS (comme WordPress, Prestashop, etc.) vous permettent de mettre en ligne un site aux normes. Ils vous permettent enfin en général d’ajuster, modifier ou renseigner tous les paramètres que nous allons décrire dans cet article.

Utilisez des liens (ou adresses web / URL) « propres », c’est à dire contenant des mots plutôt que des chiffres et respectant l’arborescence de votre site. Ainsi l’adresse site.com/theme/nom-article est bien plus appréciée et mieux comprise par les moteurs que site.com/article?id=4585.

Enfin, bien que ses variables soient de moins en moins prises en compte par les moteurs de recherche, renseignez les metas données de chaque page. Encore une fois, les bons CMS vous le permettent en général ou le feront automatiquement.

Architecture de pages et rubriques

Il est bon de respecter une arborescence cohérente avec vos thèmes ou vos catégories (voir exemples d’URL plus haut). De même, déclinez chaque rubrique ou sous-rubrique (celles-ci peuvent correspondre à des thèmes, des tags, des catégories, ou, lorsque le référencement géographique est recherché, par géolocalisation: site.com/restaurant/chinois/lyon, par exemple est un bonne adresse web.

Mise en avant de contenu

Dans un texte, il est important de respecter quelques règles de codage. Ainsi les titres (contenant des mots-clefs important ou des synonymes des mots-clefs importants) doivent être entre des balises <h1></h1>, les sous-titre entre des balises <h2></h2>, etc. Les paragraphes doivent être bien structurés, les mots importants du texte à mettre en valeur en gras (dans la balise <strong></strong>), etc… Pour une liste exhaustive des balises HTML, se référer au tableau des balises HTML utiles en référencement.

D’une manière générale, il est important de garder en tête que plus vos mots clefs et URL sont précis, mieux la page en question sera indexée sur les mots-clefs choisis, également parce que la concurrence y est moins forte mais aussi parce que les moteurs de recherche, Google en particulier ont pour « consigne » générale de servir aux internautes les pages les plus représentatives de leur recherche. C’est comme en français: plus on est précis, mieux on comprend, et mieux on retient !

Créez un plan de site (sitemap)

Les plans de site ou sitemap permettent guident les moteurs de recherche lorsqu’ils analysent votre site. Le plus souvent au format XML,  il est facile d’en générer automatiquement.

Les liens sortant, les liens entrants

Google (et les autres), aiment les références, en particulier les liens qui pointent vers votre site (les liens entrants) ! Pour lui, un lien vers votre site signifie que votre site à un intérêt, et vous êtes mieux noté par les moteurs. Attention cependant, cela ne veut que si un lien provient d’un site de qualité, et si possible traitant du même sujet ou périphérique (évitez donc les annuaires).

Les choses à ne pas faire

  • Répéter trop souvent certains mots-clefs dans vos pages. Ecrivez avant tout du contenu utile pour un lecteur humain ! Les moteurs de recherche vous récompenseront.
  • Faire des pages uniquement constitués de liens ou de titres
  • S’inscrire sur n’importe quel annuaire promettant des lien entrants
  • Avoir du contenu caché

Techniques white hat / grey hat et black hat (en construction)

Autres références / à lire aussi